AIFMD insights (in French) - TheINsiders
242
post-template-default,single,single-post,postid-242,single-format-standard,bridge-core-3.1.9,modula-best-grid-gallery,qode-page-transition-enabled,ajax_updown,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_area_uncovered_from_content,qode_popup_menu_push_text_top,transparent_content,qode-theme-ver-30.6,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,disabled_footer_bottom,qode_advanced_footer_responsive_1000,qode_header_in_grid

AIFMD insights (in French)

AIFMD: décidément une carte à jouer

La Commission européenne a adopté ce mercredi le règlement délégué complétant la directive relative aux gestionnaires de fonds alternatifs. Le texte représente à la fois un défi et une opportunité pour la Place.

Dans un communiqué publié ce jeudi matin, l’Alfi (Association luxembourgeoise des fonds d’investissement) indiquait s’attendre à ce que la mise en œuvre de la directive européenne AIFM encadrant la profession de gestionnaire de fonds alternatifs fasse du Luxembourg le premier domicile des fonds et les sociétés de gestion du secteur alternatif.

Cette invitation à l’espoir tient à la publication hier par la Commission européenne du règlement délégué sur les gestionnaires de fonds alternatifs. Publié à la grande surprise des professionnels du secteur qui n’avaient pas été avertis de la date précise de divulgation, le texte vise à harmoniser la mise en œuvre d’une directive dont le projet de loi de transposition au Luxembourg est actuellement à l’étude à la Chambre des députés et sur laquelle la place financière compte capitaliser.

Ledit règlement met en place des règles sur la gouvernance du gestionnaire de fonds alternatifs en indiquant, en somme, comment les sociétés de gestion concernées doivent être organisées, notamment en termes de risk management, de contrôle, d’audit interne et de gestion de portefeuille.

Inquiétudes d’abord

Deux volets inquiétaient particulièrement les professionnels luxembourgeois actifs sur ce marché ou désireux de s’y établir. Le premier concernait les ressources à employer de la société de gestion. On sait dorénavant qu’il faudra au gestionnaire d’un fonds luxembourgeois bénéficiant de l’agrément AIFM exercer sa gestion de portefeuille ou sa gestion de risque au Grand-Duché. La Commission européenne ne souhaite pas qu’une société délègue l’ensemble des fonctions de gestion de l’investissement pour ne pas que le domicile européen ne devienne une « letter box entity », incapable de mesurer le risque inhérent. De ce point de vue, la place luxembourgeoise espère profiter de sa réputation de centre d’expertise en matière de gestion de risques et d’administration centrale. La gestion de portefeuille est, quant à elle, concentrée dans d’autres capitales financières telles que Londres, Paris, Francfort ou encore New York.

By Pierre Sorlut

Original article published here: http://www.paperjam.lu/article/fr/aifmd-decidement-une-carte-jouer

No Comments

Post A Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.